Bonjour à ceux que je connais déjà et je suis très heureuse de rencontrer les autres …
 
J’écris simplement pour dire que je mettrai sur ma page de nouvelles photos dans très peu de temps … Les personnes qui regardent mes photos le savent déjà mais je le dirai pour ceux qui ne me visitent pas très souvent… Le 19 juillet dernier je m’envolais pour de nouvelles aventures en France, seule avec mon sac à dos. De ce voyage, je suis revenue le 13 août… OUi oui … J’ai passé au moins 25 jours en cavale …
 
Il faut dire que j’ai visité du Pays … Je mettrai les photos par ville et village … ce sera plus simple… Je commenterai aussi mon petit voyage …
 
À bientôt,
Ah oui en attendant je vous laisse sur deux textes qui me plaisent plus particulièrement c’est temps-ci…
 
Ma bohème (Arthur Rimbaud, p.35)
 
Je m’en allais, les poings dans mes poches crevées;
Mon paletot aussi devenait idéal;
J’allais sous le ciel, Muse! et j’étais ton féal;
Oh! la! la! que d’amours splendides j’ai rêvées!
 
Mon unique culotte avait un large tou.
-Petit-Poucet rêveur, j’égrenais dans ma course
Des rimes. Mon auberge était à la Grande-Ourse.
-Mes étoiles au ciel avaient un doux frou-frou
 
Et je les écoutais, assis au bord des routes,
Ces bons sirs de septembre où je sentais des gouttes
De rosée à mon front, comme un vin de vigueur;
 
Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon coeur!
 
 
L’amour tel que vu par le Prophète (Khalil Gibran, p.10-11)
 
«Lorsque l’amour vous fait signe, suivez-le,
Bien que ses chemins soient escarpés et sinuix.
Et quand ses ailes vous étreignent, épachez-vous en lui,
En dépit de l’épée cachée dans son plumage qui pourrait vous
blesser.
 
Et dès lors qu’il vous adresse la parole, croyez en lui,
Même si sa voix fracasse vos rêves, comme le vent du nord
saccage les jardins.» 
Publicités