Chaque fois que je vais sur un blogue quelconque … c’est dans un moment d’euphorie total ou de total questionnement…

 

La dernière fois …c’était facile j’arrivais d’un voyage grandiose (la France rien de grandisose vous direz… et vous avez raison) non pas à cause de l’endroit mais évidemment à cause des rencontres, du plaisir que j’y ai eu et … des apprentissages (surtout sur moi) que j’y ai fait…

 

Depuis … plusieurs haut et bas… l’impression surtout d’avoir fait du surplace … Mais aussi l’impression d’avoir un peu avancé … juste un peu … (soyons bien clair!)

Les apprentissages n’ont pas été assez grand … dû moins c’est ce que je me dis … La prochaine fois peut-être en découvrirais-je assez … (un voyage en perspective… peut-être ?)

 

C’est que j’adore apprendre sur moi … mais ça ne m’aide en rien … aujourd’hui maintenant … ce que je sais … c’est que ce sont souvent des apprentissages très douloureux … que je ne souhaite à personne … et qui finalement me laisse avec un arrière-goût de je ne sais quoi en fond de bouche… Mais je sais puisque je suis une irréductible optimiste que ce sont des apprentissages qui me permettent de devenir un peu plus adulte chaque jour ( Mais qui à dit que je voulais devenir adulte?) Je sais … il s’agit tout simplement de la suite logique…

 

Mais quand même … ce n’est pas parce qu’on sait dès le notre plus jeune âge conscient que nous allons mourir qu’on attend frénétiquement notre mort au quotidien… Parce qu’il y a aussi ça… je crois à nos actions… je ne suis pas du genre à attendre … bien que certains d’entre vous qui me connaissez (ou du moins croyez me connaître)… pourraient être tentés de dire que depuis quelques semaines … peut-être quelques mois je suis plutôt du type attendre, laissons faire les choses, advienne que pourra … et Que sera, sera…

 

Pas dans ma nature … Aurait-t-il fait plus de dégas … que je ne le croyais … Eh bien oui … voilà ma conclusion … Je crois qu’il est plus difficile de me sortir de se marasme parce que principalement j’ai la nette impression d’avoir laisser non pas seulement des livres (une bonne vingtaine) à son appartement mais aussi un peu (beaucoup) de ma dignité, de mon caractère…  mais le passé étant ce qu’il est … je ne reviendrai pas sur le personnage quiconque le rencontre le trouvera fort sympathique et il l’est ….

 

Je crois que le véritable problème est que je ne me suis pas guérie comme je le méritais et comme je le mérite …

 

Une fois qu’on réalise se phénomène ou cette situation … il y a plusieurs solutions … Rappeler toutes les personnes fréquentées dans la dernière année pour leur expliquer nos comportements (pourquoi je n’ai aps été capable de les rappeler, pourquoi je ne pouvais pas les aimer … pourquoi je suis tombée un peu pour d’autres … sachant que ça ne pouvait marcher … 6000km un peu loin) …

 

Se montrer encore plus vulnérable qu’on l’est déjà, parce que ce n’est pas assez d’assumer notre vulnérabilité, nos difficultés il faut aussi (j’ai l’impression) les dire aux autres … (alors là je dis Hola …Stop … ce n’est déjà plus pour moi) …  D’autres options sont possibles…

 

Tout simplement espérer que le connard se reconnaîtra … et décidera une bonne fois pour toute de faire un essai … un essai pour vrai … pas un essai mort d’avance … Un essai où tous les participants ont une réelle chance de gagné le gros lot ou la grande et glorieuse peine d’amour … 

 

Parce que je mérite … d’avoir une chance réelle …  et au pire … oui oui je mérite de pouvoir pleurer toutes les larmes de mon corps … parce que ça n’aura pas marché … parce qu’au moins nous aurions essayé… réellement je veux dire… Parce que j’aurais au moins l’impression de ne pas avoir perdu d’avance … sans savoir pourquoi ni comment et surtout … pas pour des raisons qui ne méritent même pas d’être énumérées…

 

Alors voilà … j’en suis là … à attendre … comme une conne car qui dit connard dit connasse ou conne tout simplement… à attendre parce que tout cela me fait beaucoup trop peur … parce que je sais en plus pertinement qu’il est poison pour moi …

 

 

Publicités