Une très bonne amie à moi … m’a fait faire une entrevue l’année dernière pour son mémoire … le sujet pour certain peut semblé hasardeux, pour d’autres incompréhensible alors je ne m’attarderai pas pendant des heures sur l’étude mais bien sur ce qu’elle a découvert sur moi pendant cette fameuse entrevue … Le sujet du fameux mémoire portait sur les attentes des jeunes (la génération Y) par rapport à l’emploi …  Plusieurs traits ont resorti … pour chacune des personnes.

Pour moi … l’altruisme, le partage, le bien-être des autres, des valeurs liées à l’universalisme… la justice, la responsabilité sociale, le type de personnalité B (n’aime pas la compétitivité, ni l’agressivité, préfère ne pas vivre de conflit), les valeurs de l’entreprise … je ne pourrais pas être dans un environnement où j’aurais l’impression d’être en constant conflit entre mes intérêts et les intérêts de l’entreprise … ***Nous y reviendrons*** Dans d’autres tests de personnalité les traits de personnalité qui ont été les plus récurents sont l’énergie, la soif de connaissance, l’ouverture sur les autres et sur le monde, le travail ardent… 

Évidemment, j’ai beaucoup de défauts … celui dont il est question aujourd’hui est la confiance en soi. Le principal élément qui tout au long de ma vie m’a fait hésité … soit sur la carrière que j’allais faire soit sur tout simplement des actions au jour le jour …  est la confiance en moi … Mais bon … ce n’est pas en s’appitoyant sur nos défauts que l’on apprend à vivre … Alors j’ai décidé de tourner le couteau dans la plaie et d’essayer de comprendre mes derniers comportements que j’associe eh oui au manque de confiance … Il est évidemment question de mes relations avec les hommes … Qui pour certains … et pour moi même sont reliées à faire n’importe quoi avec n’importe qui … sans réflexion alors que je suis généralement très raisonnable … Je fais toujours ce dont j’ai envie et ce, toujours en cohérence avec mes valeurs … Ce weekend j’ai pris conscience que j’ai peur … réellement peur de retomber en amour … Je n’ai pas peur d’être rejetté dans les premiers balbutiements de la relation… Je n’ai pas peur non plus de l’engagement … j’ai toujours bien vécu en relation couple et j’étais rendue beaucoup plus loin dans ce que je voulais  la dernière fois … J’ai peur d’être à nouveau éperdument amoureuse de quelqu’un… Je ne sais pas pourquoi mais je crois que c’est infinement relié à ma vrai dernière histoire … et surtout à la confiance en soi ou en moi hehe… Comme je l’ai déjà écrit dans un message précédent …  ma vrai dernière relation remonte à 27 mois … j’en suis ressortie complètement détruire … et surtout à la limite de la destruction psychologique … Je n’ai pas su arrêter à l’époque les commentaires et la violence psychologique de mon ex … comme je ne crois pas que je serais capable de l’arrêter demain matin si j’étais de nouveau éperdument en amour … Par contre, j’aimerais bien être amoureuse … éperdument amoureuse de quelqu’un qui en aurait envie avec moi … Ça pourrait être cool … mais bon avec les valeurs et les défauts que j’ai, je dois me questionner sur … Ah oui … pour remédier à mes problèmes de confiance je retourne pour vrai à l’Escalade … hehe

Existe-t-il réellement chaussure à mon pieds …? Je l’espère grandement …

Il ne faut pas non plus se mettre à paranoïée hehe … Retour sur les valeurs de l’entreprise et mes valeurs …

Il y a près de 6 ans j’ai fait des demandes pour aller à l’université … J’ai été accepté à l’UQAM et à HEC dans tous les programmes demander … J’ai choisi l’UQAM… Déjà à l’époque j’avais l’impression que l’UQAM représentait mieux et plus mes valeurs … et encore aujourd’hui j’en suis tout-à-fait convaincue ….  Au lieu de faire un choix stratégique … à l’époque j’avais décidé de miser sur une université du peuple qui répondait bien à mes valeurs mais aussi à ce que je désirais plus que tout pour ma société … Une société où l’élitisme n’a pas lieu d’être … où tout le monde à accès de façon non équivoque à une éducation semblable …  Je suis convaincue que dans un autre établissemet je n’aurais jamais été capable de m’épanouir comme j’ai pu le faire dans cette université où la liberté de parole et d’Expression nous permet de croire que nos idées … sont aussi valables que celles des professeurs… Une université est aussi et surtout un endroit d’échange … et j’ai eu la chance d’échanger avec des personnes qui m’ont permis de croire en mes rêves quelqu’il soit … 

L’année 2008 aura été une année remplit de surprise pour moi … J’ai d’abord fait la rencontre d’un professeur américain qui a su voir derrière mon manque de confiance en moi … une motivation sans borne … un espèce d’intelligence relationnel … ou en tout cas un désir d’aller plus loin que ce que la maîtrise m’avait donné jusqu’à présent… Cette même rencontre m’a permis de faire une conférence à Toulouse l’année dernière et de suivre un cours dans le programme de doctorat conjoint (UQAM-HEC-McGill-Concordia); le cours se donnait à HEC. Des problèmes d’ordre personnel et des problèmes d’ordre méthodologique ont fait en sorte que même la plus motivée dès plus motivée avec des difficultés …  La conférence et le cours à HEC m’ont permis de faire des rencontre mais surtout m’ont permis de me faire à l’idée que le monde universitaire était peut-être (ou pas) une carrière que je pouvais envisager… Ils m’ont surtout permis de me dire que malgré les problèmes vécus … qu’il y avait d’autres possibilités … Que « The sky is the limit »! 

Donc voilà … C’est ainsi que dans les prochains mois je changerai d’université … vous m’aurez bien compris … je quitte l’UQAM pour aller à HEC … Choix stratégique (pour la carrière) mais aussi choix individuel qui est lié à mes valeurs fondamentales…  J’ai décidé d’aller à HEC principalement parce que le professeur que j’ai eu lors de mon cours au doctorat me permet de croire, dans les interactions, que j’ai ma place dans ce monde … académique … et je compte bien le prouver à ceux qui ont douté … et qui doute encore … Pour ce qui est de ce manque de cohérence entre mes valeurs, les conflits et les valeurs de l’université … les choix de cours que je fais présentement sont à 75% dans une autre université que je tiens en grand estime … Concordia … l’université du peuple anglophone … 

Publicités